Canine Cognitive Behavior Therapy (CCBT): The 5 Benefits

Thérapie Cognitivo-Comportementale Canine (CCBT) : Les 5 Avantages

Par Billie Groom, fondatrice de UPWARD Dogologie

Courtoisie: Pezibear / Pixabay

Comme mentionné dans Partie un, la Thérapie Cognito-Comportementale Canine (CCBT en anglais) soutient le lien humain-canin en modifiant la perception, ce qui modifie le comportement. Dans le dernier article, nous avons exploré comment la CCBT prévient et traite les comportements canins avec les principes canins CBT.

Il est prouvé que la CCBT offre les cinq avantages inestimables ci-dessous.

UN : DIMINUER LES ABANDONS ET/OU LES ADOPTIONS

Les statistiques ont montré que la raison numéro un pour abandonner ou adopter un chien est comportementale. Les personnes bien intentionnées, qui suivent les conseils d'experts, croient avoir tout essayé et lorsque les méthodes conventionnelles sont inefficaces, estiment qu'elles ne sont tout simplement pas la bonne maison pour leur chien.

Dans certains cas, la décision d'abandonner ou d'adopter peut être la meilleure option. Cependant, dans la plupart des situations, une fois que nous passons des méthodes de conditionnement au CCBT, le chien reste à la maison et vit une vie épanouie. Le problème n'était pas la maison, c'était la méthode pour traiter les comportements indésirables.

Un exemple courant

Courtesy: UPWARD Dogologie

Chiens au stade de l'adolescence (environ 8 à 18 mois) qui ont commencé leur vie dans un environnement aimant avec des personnes responsables. Il est scientifiquement prouvé que les chiens au stade de l'adolescence développent leurs capacités cognitives provoquant des changements dans leur comportement. Ainsi, les techniques d'entraînement qui ont réussi pendant l'enfance peuvent échouer, voire se retourner contre vous, à mesure que leurs capacités cognitives se développent.

Pour travailler efficacement avec ces chiens, nous devons reconnaître et exploiter, et non supprimer, les capacités cognitives canines. En appliquant des exercices qui exploitent les compétences cognitives à l'origine de ces comportements, nous modifions la perception que le chien a de nous et notre capacité à les gérer calmement et à établir des relations avec lui. En reconnaissant ce qui est important pour eux et en leur offrant des options, ils choisissent de changer leur comportement. Lorsque les comportements causant du stress et de la frustration sont éliminés, les gens choisissent généralement de garder leurs chiens.

DEUX : AUGMENTER LES ADOPTIONS RÉUSSIES

Courtesy: UPWARD DogologieCourtesy: UPWARD Dogology

Nous voulons tous aider les chiens dans le besoin. Secourir, favoriser et adopter des chiens au passé défavorisé est un excellent moyen d'aider un chien dans le besoin. Pourtant de nombreuses personnes se sentent mal équipées pour amener efficacement ces chiens chez eux et dans leur vie. Les «inconnues» quant aux comportements causés par le stress émotionnel ou une éducation moins que souhaitable dissuadent souvent les personnes de bon cœur d'accueillir ces chiens.

Les éducateurs traditionnels encouragent la patience avec les chiens adoptés. La patience est bonne; la patience productive est meilleure. Le simple fait de se fier à la "période de décompression" (attendre trois mois avant qu'un lien ou une la communication ne soient établis) peut dissuader les gens d'adopter et est également injuste envers le chien.

Tous les chiens n'ont pas besoin d'une période de décompression. En effet, trois mois couramment recommandés pour « intégrer » un chien peuvent se retourner contre vous (et découragent également les gens d'adopter). Bien qu'il soit recommandé (et de bon sens) de laisser aux chiens le temps de se reposer, surtout s'ils ont parcouru une distance jusqu'à leur nouvelle maison, il est important d'adapter le processus d'intégration à chaque chien.

Par exemple

Courtesy: Leo_65 / Pixabay

  • Si vous avez adopté votre chien dans une organisation de sauvetage en famille d'accueil, et le foyer d'accueil a trouvé que le chien était amical, bien socialisé, bon pour les promenades, sans aucun signe d'anxiété (y compris l'anxiété de séparation), nous appliquons alors des exercices qui établissent une plate-forme de compétences dans les quatre à dix premiers  jours. Ces exercices reconnaissent les compétences, l'intelligence et la personnalité du chien. Ils créent du lien et établissent une base de communication vous permettant d'intégrer facilement votre nouveau chien à votre mode de vie.
  • Si votre le chien montre des signes de peur, d'anxiété ou des comportements associés à l'agressivité, nous appliquons des exercices qui respectent l'intelligence émotionnelle à l'origine de ces comportements et créons le lien nécessaire pour changer la perception afin de modifier le comportement. Le programme est flexible, vous permettant de travailler au rythme de votre chien et de votre emploi du temps.
  • Si votre chien a vécu de façon autonome (dans la rue, par exemple), et qu'il est difficile de créer des liens ou que le chien montre des comportements qu'il juge nécessaires pour atteindre son objectif, nous appliquons des exercices qui exploitent ces capacités cognitives à l'origine de ces comportements. Les exercices montrent à votre chien :
    • Vous reconnaissez la raison des comportements ; et
    • Offre une raison pour que votre chien vous fasse confiance. Par conséquent, votre chien apprend la valeur du lien avec vous et vous apprenez à «lire» votre chien.

Le UPWARD Programme d'intégration en dogologie est flexible, adaptable, facile à appliquer et, plus important encore, les chiens l'adorent ! Aidez les sauveteurs et les refuges en augmentant leurs adoptions !

TROIS : ÉLIMINER LE BESOIN PERÇU DE MÉTHODES DIFFICILES, DE SOLUTIONS RAPIDES ET D'OUTILS DOULOUREUX

Lousque les méthodes courantes s'avèrent limitées ou infructueuses, il est dans la nature humaine de rechercher des approches alternatives. Malheureusement, cela peut amener les personnes à se sentir involontairement obligées d'appliquer des méthodes ou d'utiliser des produits ce qui peut causer des dommages physiques ou un stress émotionnel à leur chien (et souvent à eux-mêmes). La réalité est que ces "solutions rapides" peuvent être efficaces sur le moment, et les gens peuvent ne pas voir la nécessité de cesser de les utiliser.

Il est généralement inefficace de simplement dire aux gens qu'il est mal d'utiliser ces méthodes ou outils alors qu'ils résolvent essentiellement leurs problèmes. De plus, s'ils se sentent sous pression, cela peut pousser les gens plus loin dans la "mauvaise" direction. Comme pour les chiens, nous ne pouvons pas leur dire ce qui est bien ou mal, nous devons leur proposer des options qui permettent d'atteindre leur objectif. Nous devons respecter la raison pour laquelle ils ressentent le besoin d'utiliser ces produits ou approches et leur offrir des options qui leur permettent de prendre des décisions éthiques.

Pour éliminer les outils et les méthodes peu recommandables, nous devons fournir aux gens des alternatives efficaces et sans force. Bien qu'il existe de nombreux styles de formation inclus dans méthodologies de conditionnement, la plateforme et les principes ne visent pas à changer la perception pour changer les comportements. Reportez-vous à la première partie pour plus d'informations. UPWARD Dogology, utilisant la thérapie cognitivo-comportementale canine, est une alternative efficace et éprouvée lorsque les méthodes de conditionnement ne sont pas à la hauteur.

QUATRE : PRÉVENIR L'EUTHANASIE COMPORTEMENTALE

Courtesy: UPWARD Dogology

Les refuges qui ne respectent pas une politique de "no-kill", tuent chaque jour des milliers de chiens à travers l'Amérique du Nord. Les statistiques montrent que les raisons les plus courantes sont liées au comportement. L'euthanasie est justifiée par des évaluations obsolètes, qui souvent ne respectent pas les émotions ou l'intelligence de chaque chien.

Les vétérinaires fournissent généralement des conseils comportementaux, suggèrent des ressources et/ou recommandent des médicaments avant de suggérer ou d'accepter d'euthanasier un chien. Les gens ne veulent pas euthanasier leurs chiens et cela peut être extrêmement stressant émotionnellement pour les deux parties.

Il est courant de justifier l'euthanasie lorsque les méthodes de conditionnement ne parviennent pas à traiter les comportements compatibles avec l'anxiété ou l'agressivité. Personne ne veut voir les chiens souffrir, vivre une vie dans la peur ou endurer un inconfort émotionnel. Les chiens d'accueil ayant des problèmes de comportement peuvent être difficiles et dangereux. Malheureusement, la majorité des refuges et des vétérinaires ne sont pas au courant du CCBT et les chiens sont euthanasiés avant d'être exposés à la thérapie cognitivo-comportementale canine.

Les amoureux des chiens ne se contentent pas de succomber au fait qu'ils doivent simplement faire face ou gérer, éviter des situations, compter en permanence sur des médicaments, ou reloger, abandonner ou euthanasier leur chien. Ils veulent vivre pleinement avec leurs chiens et leur offrir une meilleure vie. UPWARD Dogology se fait connaître avec succès et des centaines de personnes chaque année, depuis trois décennies, profitent des avantages du CCBT !

CINQ : AUGMENTER LE LIEN HOMME-CANIN

Toutes les formes d'interaction positive sont des liens. De la promenade de nos chiens aux jeux d'enrichissement canins en passant par l'entraînement d'agilité ou la détection d'odeurs. Les méthodes de conditionnement, utilisant des renforcements positifs, sont créatrices de liens, mais différemment de celle de la CCBT.

La thérapie cognitivo-comportementale canine prend :

  • Une approche holistique.
  • Aborde la raison du comportement (pas le comportement lui-même), et ;
  • Change la perception des chiens.

Courtesy: Sven Lachmann / Pixabay

En communiquant à travers des exercices qui :

  • Exploitent les compétences cognitives
  • Respectent les schémas de pensée ; et
  • Reconnaissent l'intelligence émotionnelle

les chiens commencent à voir leurs humains différemment. Ce lien se traduit par des changements de comportements que le chien choisit de de faire. Par exemple, il peut regarder davantage sa personne (sans être incité par un ordre ou une friandise), ou il peut moins suivre sa personne (s'il l'a suivi à cause de l'anxiété) ou suivre plus (s'il était distant).

Le lien créé par le CCBT est, certes, difficile à expliquer. Mais c'est comme une "ampoule qui s'allume !" Mes clients le sentent littéralement prendre forme. Ils ressentent:

  • Moins de contrôle, mais ils ont plus de contrôle.
  • Plus détendus avec leur chien.
  • Leur chien leur fait plus confiance.

C'est vraiment incroyable ! Une fois qu'un lien, basé sur la communication et le respect mutuel, est développé, nous pouvons appliquer la CCBT de manière créative et efficace pour traiter les comportements associés à l'anxiété et à l'agressivité, ainsi que d'autres comportements courants chez les chiens adoptés et adolescents !

Rencontrez Billie Groom, fondatrice de UPWARD Dogology

Cliquez ici pour acheter.

Auteur primé, membre de la Dog Writers Association of America, de la Animal Behavior Society et de la Comparative Cognition Society, et diplômée de l'Université Western Ontario (B.A.). Billie a développé la formule UPWARD Dogologie en travaillant avec des milliers de chiens pendant 3 décennies. Ses clients comprennent des vétérinaires, des psychologues, des experts des animaux, des professionnels canins, des sauveteurs, des familles d'accueil, des adoptants et des nouveaux chiens.
En 2002, la Humane Society of Toronto a récompensé Billie pour son travail avec des chiens difficiles et elle a continué à développer sa méthodologie au fil des décennies grâce à des applications pratiques.

La mission de Billie : Je suis motivée pour faire connaître UPWARD Dogologie car chaque jour j'aide des gens qui sont au bout du rouleau. La réponse la plus courante est, "Pourquoi cette méthodologie n'est-elle pas "disponible?" Cela m'énerve quand j'entends parler de chiens abattus à cause de problèmes de comportement que les méthodes de conditionnement n'ont pas été en mesure de résoudre efficacement. C.B.T. doit faire partie de l'élevage traditionnel de chiens, en plus de l'entraînement au renforcement positif et d'autres méthodes de conditionnement non aversives, pour répondre efficacement aux besoins des chiens de tous âges, types de personnalité et origines.

Achetez "Rescued Dogs: The Misunderstood Breed" de Billie Groom ici !

Image de la première page : Photo de Adam Griffith on Unsplash

Retour au blog

Laisser un commentaire